Appeler gratuitement 09 70 01 91 63
Une note de 9.3/10 basé sur un total de 163 avis.
Créez facilementvotre propre séjour foot.

Assurez-vous d'avoir un ticket valide. + En savoir plus

Avec VoyageFoot vous êtes assuré d'avoir des "tickets papiers" ou des "e-tickets". D'autres types de tickets peuvent vous causer de nombreux ennuis.
Plus d'informations.
  • Papier ou e-tickets
  • Une expérience insouciante
Voyages foot

Sevilla FC

Sevilla FC
Voyages vers Sevilla FC
À partir de
Sélectionner une formule
Modifier
Sevilla FC - Athletic Bilbao
dim. 22 mai 2022 à Seville
À partir de 436 € p.p.   416 € p.p. (vol, hôtel et place)
À partir de 180 € p.p.   160 € p.p. (hôtel et place)
Sélectionner une formule
Modifier
Votre formule comprend :
  • Vol aller-retour à partir de Paris (plus d’aéroports disponibles)
  • 2 dans un hôtel central
  • Places pour le match
  • Garantie de place côte-à-côte
  • Aucun frais de réservation
  • Garantie de Remboursement
Sélectionner un aéroport
Modifier
Suivant
Sélectionnez un maximum de 3 aéroports
Modifier
Départ
Voir plus de dates
Retour
Voir plus de dates
Sélectionner le nombre de voyageurs
Modifier
Maximum 4 personnes par chambre.
Oups .. Le nombre maximum est de 9 passagers. S'il vous plaît envoyez-nous une demande de groupe.
À partir de 
p.p.
* basé sur un départ de Paris
Calculer le prix

Voyages foot
Sevilla FC

Sevilla FC

Assurez-vous d'avoir un ticket valide. + En savoir plus

Avec VoyageFoot vous êtes assuré d'avoir des "tickets papiers" ou des "e-tickets". D'autres types de tickets peuvent vous causer de nombreux ennuis.
Plus d'informations.
  • Papier ou e-tickets
  • Une expérience insouciante
1. Sélectionnez votre match
2. Composez votre voyage
3. Confirmez et réservez
Réservez facilement Votre voyage complet sur mesure
Numéro 1 des voyages foot Le spécialiste depuis 2017
Clair et concis Pas de frais cachés


personnes ont consulté un voyage pour Sevilla FC au cours des dernières 24 heures.
1 voyage foot trouvé
Trier par:
Trier par:
Filtres ()
 
Ajouté aux Favoris Ajouter aux Favoris
La Liga
dimanche 22 mai 22:00
Date confirmée
Estadio Ramón Sánchez Pizjuán, Seville
Garantie de Remboursement
Ajouté aux Favoris Ajouter aux Favoris
p.p. à partir de  
p.p. à partir de  
436 € 416 €
180 € 160 €
Voir les voyages

Voyages foots au FC Séville

Réservez facilement votre voyage foot au FC Séville en quatre clics

Réservez facilement votre voyage foot complet au FC Séville. Choisissez le match, l’hôtel et la place, le tout en un seul endroit. Aucun frais de réservation.

Séville n’est pas pour rien la ville la plus chaude d’Europe et le berceau de l’exaltante musique flamenco. Les matchs du FC Séville sont également synonymes de chaleur et de passion. Le stade du club, aux couleurs rouge et blanc vives, est l’une des arènes les plus intimidantes d’Europe. Surtout lorsque tout le stade entonne le « Himno Centenario » juste avant le coup d’envoi, vous ressentez cette chaleur étouffante dans tout votre corps.

En plus de l’atmosphère excitante, vous êtes également assuré d’une vue imprenable sur le terrain et d’un football de haut niveau. Le FC Séville n’est pas le roi incontesté de l’Europa League pour rien. Au cours des 15 dernières années, le club a remporté la très convoitée Coupe d’Europe pas moins de six fois ! Vous pouvez les voir dans le musée du club.

La ville elle-même, avec son impressionnante cathédrale, ses palais et ses jardins, souvent décrits comme le musée à ciel ouvert d’Europe, est un autre endroit que vous n’oublierez pas facilement. Ce voyage tout compris est l’un des meilleurs voyages foots européens que l’on puisse imaginer.

Tout ce que vous devez savoir pour votre voyage foot à Séville

Nous avons sélectionné les meilleurs conseils pour que vous profitiez au maximum de votre voyage foot à Séville. Des informations pratiques sur l’Estadio Ramón Sánchez Pizjuán aux suggestions pour explorer Séville.

  • Informations sur l’Estadio Ramón Sánchez Pizjuán, itinéraires & astuces
  • Information sur le FC Séville
  • Choses à faire à Séville

Le stade de Séville : Estadio Ramón Sánchez Pizjuán

Jusqu’en 1958, Séville jouait dans l’ancien stade Nervión, d’une capacité de 23 000 places.   Cependant, sous la direction du légendaire président Ramón Sánchez Pizjuán, Séville connaît un tel succès (il remporte trois fois la coupe et le titre de champion en 1946) qu’il est nécessaire d’agrandir le stade dans les années 1950. Sur un terrain acheté par le président, un nouveau stade de 70 000 places est planifié.

Mais en 1956, quelques semaines avant le début des travaux, Pizjuán meurt subitement. Le nouveau stade, qui a été inauguré en 1958, a été nommé en son honneur.  En raison de nombreux problèmes de construction, le stade a coûté au club beaucoup plus que prévu, si bien que sa capacité fut réduite à 53 000 places. Ce n’est que 28 ans plus tard, en 1974, que la construction fut achevée avec un total de 77 000 places.

Lors de la Coupe du monde 1982 en Espagne, deux matchs se sont déroulés dans le stade, dont la demi-finale entre l’Allemagne et la France (avec le tristement célèbre incident Schumacher – Battiston). Dans les années 1990, la capacité est passée à 43 000 places après que l’UEFA a interdit les places debout dans les stades. Actuellement, le stade a une capacité de 43 883 places.

Le stade emblématique revêt un statut particulier, et pas seulement parmi les supporters de Séville. L’équipe nationale d’Espagne y a disputé 25 matches internationaux, restant invaincue (20 victoires, 5 nuls).

Il n’y a pas que l’intérieur du stade qui soit beau. À l’extérieur, on peut admirer un certain nombre de magnifiques mosaïques. À l’occasion de la Coupe du monde de 1982, l’écusson du club a été exposé, ainsi que les logos de 60 autres clubs qui ont joué dans le stade. On y trouve également des photos des trophées et des légendes du club, ainsi qu’un hommage à Antonio Puerta, le milieu de terrain décédé d’un arrêt cardiaque lors d’un match au stade Pizjuán en 2007.

Comment se rendre à l’Estadio Ramón Sanchez-Pizuán ?

Le stade Ramón Sánchez Pizjuán est situé au milieu du quartier de Nervión, à moins de trois kilomètres du centre de Séville. Il est donc tout à fait possible de s’y rendre à pied ; cela vous prendra tout au plus une demi-heure et vous ne serez certainement pas le seul. Si vous préférez ne pas faire trop d’efforts, le métro, le bus ou le taxi sont de bonnes alternatives.

En Métro

Séville dispose de trois lignes de métro, qui sont principalement destinées à rejoindre la périphérie de la ville. Le stade est toutefois facilement accessible par la ligne 1 (verte) du métro.

Dans le centre de Séville, montez aux arrêts Puerta Jerez (près du Palais royal) ou Prado de San Sebastian. Après un trajet de quatre minutes, vous descendez à l’arrêt Nervión, ou un arrêt plus loin à Gran Plaza. Le stade se trouve à cinq minutes de marche des deux stations. Le trajet vous coûtera moins de 2 €.

Coordonnées du stade Ramón Sánchez Pizjuán

Calle Sevilla Fútbol Club

41005 Séville

En Bus

Il y a un certain nombre de lignes de bus dans le centre de Séville qui s’arrêtent près du stade : B3, C1, C2, 5, 22, 23, 24, 27, 28, 29, 32 et EA (la navette de l’aéroport). Descendez à l’arrêt Eduardo Dato ou à l’arrêt Luis de Morales. Ces stations sont situées à quelques centaines de mètres du stade.

En Taxi

Une course en taxi à Séville est beaucoup moins chère que dans la plupart des autres pays. Les taxis officiels sont blancs avec une ligne jaune diagonale et roulent toujours avec un compteur. Vous pouvez simplement arrêter le taxi dans la rue ; si le taxi est disponible, une lumière verte s’allume sur le toit. Depuis le centre-ville, vous ne devriez pas payer plus de 10 € pour une course jusqu’au stade.

Plan du stade

 Les tribunes du stade sont les suivantes :

  • La tribune Preferencia (Ouest). La tribune principale, où se trouvent le vestiaire, le tunnel des joueurs et les abris. C’est également la seule tribune avec des sièges couverts. Les places les plus chères sont situées ici, ainsi que les sections P11 à P44.
  • Fondo (Est), la tribune latérale située sur le côté est du stade. Vous y trouverez les sections F11 à F44.
  • Gol Sur (Sud). La tribune située derrière le but, sur le côté sud du stade. Vous y trouverez les sections S11 à S46. Dans le coin entre les tribunes sud et est, un espace est réservé aux supporters extérieurs (porte 11).
  • Gol Norte (Nord). La tribune derrière le but du côté nord, avec les sections N11 à N45. C’est là que se trouvent les supporters les plus fervents de Séville, les « Biris Norte » derrière le but.

Visite du stade et du musée

Votre voyage foot ne saurait être complet sans un aperçu des coulisses avec la visite du stade du Sevilla FC. En 2018, le FC Séville a ouvert un nouveau musée, qui est six fois plus grand que le précédent.

Vous commencez la visite dans le musée, où l’histoire du club est présentée dans quatre grandes salles. Vous y trouverez également tous les maillots portés au fil des saisons, et bien sûr les nombreux trophées. Vous ne trouverez nulle part ailleurs dans le monde une armoire à trophées contenant pas moins de six coupes de la Ligue Europa. Vous visiterez ensuite les loges VIP et la suite VIP du président, la salle de presse, les vestiaires, le tunnel des joueurs, le terrain et enfin le Club Store. La visite dure en tout environ 75 minutes.

Il est normalement possible d’effectuer la visite le samedi de 11h à 21h et le dimanche de 11h à 15h. Aucune visite n’est possible les jours de match, ainsi que la veille et le lendemain d’un match de Coupe d’Europe.

Veillez à réserver à l’avance sur le site web. Des créneaux horaires sont définis et, à certains moments, la visite peut également être réservée en semaine.

Snacks et boissons près du stade

Séville attirant des touristes du monde entier, vous n’aurez pas à chercher bien longtemps un restaurant ou un bar. Les environs du stade du FC Séville regorgent également de restaurants. Juste à côté du stade se trouve le centre commercial Nervión Plaza, où vous pourrez découvrir plusieurs lieux de restauration. Dans les rues autour du stade, vous trouverez également de nombreux bars à tapas et pubs. Nous avons sélectionné quelques endroits préférés pour vous.

100 Montaditos

100 Montaditos est une chaîne espagnole de sandwichs avec des succursales dans tout le pays. Vous en trouverez une sur l’Av. Eduardo Dato, à 400 mètres du stade, vous en trouverez également une. Les Motaditos sont des mini-baguettes servies ici avec jusqu’à 100 garnitures différentes. Du salé au sucré, rien n’échappe à votre imagination. La plupart des plats ne coûtent qu’un euro le mercredi et le dimanche. La bière est toujours fraîche, car les chopes de bière sortent directement du congélateur.

Restaurante Jamatelo

Au Sacrificio 3, à environ dix minutes de marche du stade, se trouve un restaurant de tapas à ne pas manquer. Il est réputé pour son service chaleureux, son excellente cuisine et ses prix abordables. En plus des tapas standard, on y mélange avec goût la cuisine arabe et andalouse. Le menu est également disponible en anglais et chaque plat mentionne s’il est sans gluten ou ne convient pas aux personnes souffrant de certaines allergies. Si vous êtes à Séville, ne ratez pas ce restaurant…

The Merchant

Pour trouver le meilleur bar sportif, il faut vraiment se rendre dans le centre-ville. L’un des bars les plus fréquentés est The Merchant, Calle Canalejas 12. Ce pub irlandais diffuse tous les événements sportifs sur plusieurs écrans. On y trouve une large gamme de bières, à des prix abordables. La cuisine propose des hamburgers frais, des frites faites maison, des ailes de poulet, des sandwiches et des salades.

Information sur le FC Sévilla

Le FC Séville a été fondé en 1890, bien que le premier match officiel n’ait été joué qu’en 1914. Le club a connu de grands succès dans les années 30 et 40 : en 1935, 1939 et 1948, il a remporté la Coupe d’Espagne, et en 1946 le premier (et unique) championnat national. Pour être en mesure de rivaliser durablement avec la superpuissance Real Madrid, on a construit l’Estadio Pizjuán, mais en raison de nombreux contretemps, les coûts de construction ont atteint un niveau astronomique. Il ne restait donc plus d’argent pour jouer un rôle important dans le championnat. Le club a été relégué en 1968. En 1997 et 2000, Séville a également été relégué en Segunda División.

Ce n’est qu’au cours du nouveau millénaire que le club est revenu au sommet, principalement grâce à la percée d’un grand nombre de talents. En 2006, Séville a remporté la Coupe de l’UEFA et la Supercoupe d’Europe. Un an plus tard, il a également remporté la Coupe UEFA. Le FC Séville est ensuite entré dans l’histoire en remportant la Coupe (désormais appelée Europa League) en 2014, 2015 et 2016 également. En 2020, il a même remporté la Coupe pour la sixième fois ; l’Inter a été battu 3-2 en finale. En Liga, Séville a toujours figuré dans le top 4 ces dernières années, et rêve secrètement d’un deuxième titre de champion. Son atout majeur est son public en délire, qui crée une atmosphère très intimidante.

Le grand rival du FC Séville est, bien sûr, le Betis Séville, le rival de la ville. Ce club a été fondé en 1907 par des membres rebelles du FC Séville. Le milieu social a également joué un rôle. Le FC Séville était surtout aimé par la classe moyenne, tandis que le Betis était connu comme un club de la classe ouvrière de gauche. Bien que cela ne joue plus aucun rôle et que le FC Séville ait considérablement dépassé son rival urbain en termes de performances, le derby reste l’un des matchs les plus passionnants du championnat espagnol.

La chanson du club – le fameux Himno Centenario – a été composée en 2005 par le musicien local El Arrebato et a immédiatement été classée numéro un des charts espagnols. À chaque match, que ce soit à domicile ou à l’extérieur, les supporters chantent la chanson à tue-tête. Les nouveaux joueurs sont censés savoir interpréter la chanson dès que possible.

Le logo du FC Séville

Le logo actuel de Séville existe depuis 1995, mais il n’a pratiquement pas changé depuis 1921. Le bouclier triangulaire, en forme de cœur, a une bordure dorée. Les trois images différentes du logo sont maintenues ensemble par un ballon en cuir. Il s’agit du ballon qui a été utilisé lors de la Coupe du monde de 1938 en France (le modèle Allen). En haut à gauche se trouve l’emblème de la ville de Séville. En haut à droite, le logo du club, qui existe depuis 1908 : les initiales SFC (Sevilla Fútbol Club).

Les avis sont partagés sur les bandes rouges et blanches en bas du logo. Certains prétendent que ces couleurs sont inspirées du drapeau que portait le roi Ferdinand de Castille lorsqu’il a repris la ville aux Maures en 1248. Mais la raison la plus probable est que le club avait initialement prévu de jouer avec des rayures rouges et blanches (voir aussi le maillot de Séville).

Le maillot du FC Séville

Séville a toujours porté le même maillot : un T-shirt blanc (avec des accents rouges), un pantalon blanc et des chaussettes noires. Au début du XXe siècle, le blanc était la couleur la plus courante des maillots de football, car c’était la meilleure option disponible et la moins chère. Néanmoins, dans les premières années, on envisagea de jouer avec le maillot à rayures rouges et blanches de Sunderland. Cela devait se produire lors d’un match amical contre Huelva en 1909. Les maillots commandés étant arrivés trop tard, Séville a décidé de jouer en blanc. Après cela, le conseil d’administration a décidé que le blanc resterait la couleur permanente. Lorsque les maillots commandés de Sunderland sont arrivés, il a été décidé de garder ce maillot comme deuxième maillot. C’est aussi la raison pour laquelle le maillot extérieur du club est toujours rouge.

Que faire à Séville ?

Séville n’est pas connue pour être un musée à ciel ouvert pour rien. Grecs, Romains, Maures, Vikings ; ils ont tous laissé leurs traces dans la ville. Vous tombez sur les monuments historiques, les jardins, les parcs, les églises et les palais. Par ailleurs, Séville est une ville comme vous l’imaginez en Espagne : musique flamenco, orangers en fleurs, excellents tapas et, bien sûr, un soleil radieux (Séville est la ville la plus chaude d’Europe). Nous avons répertorié un certain nombre de curiosités à ne pas manquer.

Catedral de Santa Maria de la Sede

Cette église du XVe siècle est la plus grande cathédrale gothique du monde, et le plus grand édifice religieux d’Europe après Saint-Pierre (Rome) et la cathédrale Saint-Paul (Londres). Son clocher de 105 mètres est devenu le symbole de la ville. Cette tour était à l’origine le minaret d’une mosquée. Au 12e siècle, la mosquée la plus grande de la ville se trouvait à cet endroit. L’intérieur renferme un grand nombre d’œuvres d’art uniques. La tombe de Christophe Colomb s’y trouve également.

Le prix d’entrée de la cathédrale et de l’ascension du clocher est de 10 €. Il est également possible de faire une visite audio ou de participer à une visite guidée. Il est fortement recommandé de réserver en ligne à l’avance. Vous économiserez 10 % et éviterez la longue file d’attente au guichet.

Real Alcázar

Le Real Alcázar de Séville n’est pas un club de football récemment fondé, mais le palais royal de Séville, et aussi l’attraction la plus visitée de la ville. Nous vous recommandons de ne pas manquer ce complexe étonnant. Toutefois, si vous avez la malchance d’avoir le roi d’Espagne en ville, il dormira ici, et le complexe sera fermé. Vous y trouverez une collection de palais impressionnants, construits dans le style unique des mudéjars (un mélange d’art chrétien et musulman, que l’on ne trouve qu’en Espagne). Il y a également de vastes jardins avec des étangs, des palmiers et des orangers. L’entrée étant limitée à 750 personnes, il est indispensable de réserver à l’avance. À une vingtaine de minutes de marche de la cathédrale, de l’autre côté de la rivière, vous trouverez le quartier ouvrier caractéristique de Triana, connu comme le berceau du flamenco. Vous aurez plaisir à vous promener dans les rues étroites de cet ancien quartier de marins et de gitans et vous y trouverez remarquablement peu de touristes. Visitez le Mercado de Triana, une halle de marché où les habitants font leurs provisions de légumes, de viande et de poisson. Et n’oubliez pas d’essayer quelques restaurants ici. Le long de la rivière, vous trouverez un grand nombre de restaurants et de bars. Le billet coûte 14,50 € et donne également accès à un certain nombre d’autres musées. Les retraités et les étudiants peuvent entrer pour 7 €, mais doivent présenter un passeport ou une carte d’étudiant européenne.

Plaza de Toros

Nous ne vous recommandons certainement pas d’assister à une corrida en Espagne. Cependant, nous faisons une exception pour un saut au sol à la Plaza de Toros, la plus grande et la plus importante arène d’Espagne. Cet édifice monumental, situé dans le quartier portuaire d’El Arenal, a nécessité pas moins de 120 ans de construction, de 1761 à 1881. La place et l’entrée avec sa façade baroque sont particulièrement belles. L’arène principale, qui compte environ 12 000 places, vaut également le coup d’œil. Il y a également un musée présentant l’histoire de la tauromachie. Il est ouvert du mercredi au dimanche de 10 heures à 16 heures. Vous payez 10 € pour une visite guidée du musée et des arènes. La visite est en espagnol et en anglais.

Triana

À une vingtaine de minutes de marche de la cathédrale, de l’autre côté de la rivière, vous trouverez le quartier ouvrier caractéristique de Triana, connu comme le berceau du flamenco. Vous aurez plaisir à vous promener dans les rues étroites de cet ancien quartier de marins et de gitans et vous y trouverez remarquablement peu de touristes. Visitez le Mercado de Triana, une halle de marché où les habitants font leurs provisions de légumes, de viande et de poisson. Et n’oubliez pas d’essayer quelques restaurants ici. Le long de la rivière, vous trouverez un grand nombre de restaurants et de bars.

Afin de vous offrir un bon site web, nous utilisons des cookies. Plus d'informations sur nos cookies
Fermer la notification